AccueilConcertsPhotosEcouterBioLiensContact
parcours artistique de fleur gire et johanne mathaly


fleur gire - photo tristan sébenneFleur Gire

Fleur écrit compose et interprète ses chansons en s’accompagnant au piano.
Son style rythmé, très personnel, se distingue par une profonde vivacité.

Faire des chansons-portraits, c'est d'abord un jeu d'enfant : inventer au piano des musiques qui "ressemblent" aux gens. A titre indicatif, la galerie musicale d'une Fleur adolescente se composait d
'un inévitable beau brun, d'une amie très malheureuse et d'un technophile passioné.
La première rencontre de Fleur avec l’univers du spectacle a lieu lors d’une tournée de mime musical en milieu carcéral (Suite de Coeurs) sur laquelle elle assure la régie lumière. Après un voyage d’aventurière-documentariste, elle écrit et diffuse une quinzaine de textes sous forme de livres d’artiste (Plume de Fleur).
Fleur Gire interprète d’abord ses chansons sous forme de café-concert (Hallé le musiciens !) puis d’un duo de rue avec la comédienne violoncelliste Mathilde Fourmont (Zigzagum). Elle décide ensuite de se produire en solo dans les cabarets de la région parisienne. Elle est remarquée par Serge Levaillant qui l’invite à venir sur France Inter se présenter Sous les étoiles. Elle remporte le prix d’interprétation Festivart à Foix, partage la scène avec Kent (Sorbonne) ou encore le Cirque des Mirages (Forum Léo Ferré). Dans la foulée, elle monte un nouveau duo avec la violoncelliste Johanne Mathaly.

En parallèle des Chansons Portraits, Fleur s’inscrit à une master class de travail vocal avec Claudia Solal, répond à des commandes ponctuelles d’écriture et d’adaptation, et poursuit les expériences d’improvisation sous forme de séances libres avec des musiciens de jazz et de classique.






johanne mathaly - photo tristan sébenneJohanne Mathaly

Johanne Mathaly est violoncelliste et compositrice. Utilisant son instrument de manière résolument non conventionnelle, horizontale, percussive, ses improvisations flirtent volontiers avec la musique contemporaine.

Tout commence avec un ensemble de musique de chambre (1991), suivi par un groupe pop (Seven Sisters 1993), puis une formation jazz (Feuilles d'impro 1995) et d'un spectacle de chanson avec Marie Chasles (2000).
Ensuite c'est le premier prix de violoncelle du CNSM de Lyon (2001), quelques remplacements à l'orchestre philarmonique de Radio France (2001) et la comédie musicale Concha Bonita avec Catherine Ringer (2002).
Depuis 2003, Johanne Mathaly joue du tango avec l'ensemble de musiciens argentins Alma Viva, accompagne ponctuellement des stages de danse contemporaine et travaille avec plusieurs artistes de chanson : Henri Courseau, Alain Nitchaeff, Celine Bothorel, Jacques Haurogné, Thierry Chazelle.

Depuis janvier 2006, aux côté de Fleur, elle participe de manière subtile et tonique à la création musicale du spectacle Chansons Portraits.